• L'épiphanie et la galette des rois.....

    L'épiphanie et la galette des rois.....

     

    L’Épiphanie, un mot grec qui signifie une apparition. Dans les premiers siècles de notre ère, les grecs célébraient le baptême de Jésus le 6 janvier par Saint Jean Baptiste dans les eaux du Jourdain,

     

    Le Jourdain 

    L'épiphanie et la galette des rois.....

     

     Lieu de baptême du Christ reconstitué 

    L'épiphanie et la galette des rois.....

     la présentation de Jésus aux rois mages  

    L'épiphanie et la galette des rois.....

     et les noces de Cana « l'eau transformée en vin »

     

    L'épiphanie et la galette des rois.....

     

    La galette des rois

    L'épiphanie et la galette des rois.....

     

     

     

    Son origine remonte aux fêtes romaines « les saturnales, une fête qui avait pour pouvoir l'inversion des rôles pour déjouer les jours néfastes de " Saturne " période de fin décembre à début de Janvier . A cette occasion, les romains désignaient parmi les esclaves, une personne comme « roi pour la journée »

    Au cours du banquet des festivités en début et fin des saturnales, suivant l'époque de la Roma antique et selon chaque grande famille, on utilisait la fève du gâteau comme bulletin de vote pour élire «  le roi du désordre ou maître des Saturnales » Cela avait le pouvoir de resserrer les affections domestiques et permettre aussi pour « le roi de cette journée » de se prendre pour le maître et d'exaucer tous ses désirs « comme donner des ordres à son propre maître » avant toute fois d'être remis aux servitudes ou à une mise à mort.

    Le terme « tirer les rois » remonte quand à lui à la même époque . Pour permettre d'assurer une distribution aléatoire des parts de la galette, la coutume voulait que le plus jeune de l'assemblée se mette sous la table et nomme le bénéficiaire de la part qui était désignée par la personne devant assurer le service.

    La galette est une coutume typiquement française. Elle doit être servi et consommé pour le jour de l'épiphanie. Elle fait le bonheur des petits et les grands avec sa Fève cachée à l'intérieure. Permettant ainsi à la personne qui en fait la découverte de devenir roi ou reine et de porter la couronne pour la journée. La tradition dit que le roi de la journée doit offrir la prochaine galette.

    Aujourd'hui, la bonne vieille tradition d'autrefois, est devenue plus un produit industriel et commerciale de haute consommation. Selon les estimations de 2013, 8 galettes sur 10 n'étaient pas faites maison. 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Janvier 2014 à 21:47

    Bonsoir, c'est le 10 que le club nous convie pour la galette de rois... Entre les fètes et le manque de vélo, j'ai pris 3 kg. Normalement je doit en prendre un ou deux de plus qui auront fondu fin mai. Je ne sais pas si en dehors de la bible, les historiens indiquent ce baptème de Jésus Bonne soirée et bon dimanche. amitié. Hugues

    2
    Samedi 4 Janvier 2014 à 22:47
    Roguidine

    Bonsoir J.M.
    Tu n'as pas donné la recette de la galette des rois  ?

    Je suis allée visiter le blog de Lafleur,

    il a mis sa recette que j'ai expérimenté cet aprèm

    super bonne, si tu veux aller la relever pour en faire une,

    enfin je suppose que ce sera ta femme !!!!!!!!!!!!!!!!

    Bon dimanche

    Roguidine

     

    3
    Dimanche 5 Janvier 2014 à 21:48

    Bonsoir JM.

    Beau billet,très interessant sur  l'Epiphanie,avec de jolies images.

    Je te souhaite,à toi et à ceux que tu aimes,une bonne et heureuse année.

    Joie,bonheur et surtout,une bonne santé.

    Bonne soirée,bises d'amitié.Aimée

    4
    Dimanche 5 Janvier 2014 à 22:35

    Encore un bel article, mais pour du coup

    trop c'est trop pour moi !!! des fêtes et des surprises à ne plus finir, mon organisme crie au secours !!! gros  bisouFichier hébergé par Archive-Host.com

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :