• Un petit grimpant parmi les 40000 variètés de rosiers existants

    Eh oui !! comme dit le dicton " Tout petit deviendra grand.... " Zen Sagesse

    Un petit grimpant parmi les 40000 variètés de rosiers existants

    Ce rosier grimpant remontant chaque année ce conduit en grand arbuste.Une varièté remarquable qui produit des fleurs simples ou semi-doubles panachées de couleur rouge et blanc aux étamines jaunes. Elles éclosent en grappent serrées sur un beau feuillage lustré vert foncé.

    Un petit grimpant parmi les 40000 variètés de rosiers existants

    Ii est d'origine américaine son Nom " Hanabi " est exceptionnel car depuis sa création il a déjà remporté plus de 80 médailles aux concours internationaux !

    Un petit grimpant parmi les 40000 variètés de rosiers existants

    Quelques informations à son sujet. Son obtenteur, créateur « Carruth » en 1999, le diamètre de sa fleur est de 8cm, sa dimension adulte est de 2,50m  et il souhaite une exposition pleine lumière.

    Plusieurs versions s'offrent à nous pour lui permettre de s'épanouir . Soit avec un palissage le long d'un mur ou bien pour embellir une pergola ou tout simple en buisson isolé dans un massif.

    PS: Comme promis lors de mon dernier billet des floralies de Nantes. Pour une  suite sur cette ville et son hyper-entre visité avec le petit train. Alors à bientôt ….  

    Un petit grimpant parmi les 40000 variètés de rosiers existants

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    11 commentaires
  • Nouveau au jardin et en fleur

    Comme il se doit on a planté mon rizhome pas trop profond en fin Août 2018 étant donné que la meilleure période se situe de Juillet à Octobre . Cela m'a permis de m'établir et me fortifier durant l'hiver pour assurer ma belle floraison pour ce printemps.

    Nouveau au jardin et en fleur

    je suis nouveau au jardin et en fleur

    Eh en plus en cadeau,la multiplication du rizhome planté en Août

    je suis nouveau au jardin et en fleur

    je suis nouveau au jardin et en fleur

    je suis nouveau au jardin et en fleur

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  • La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .

    Le buis est très apprécié dans le domaine du travaille de l'art topiaire depuis très longtemps. Alors moi aussi, je me suis lancé dans cette aventure voilà déjà 20 ans. Mais depuis quelques années (voir 2006) une menace plane terriblement sur toutes les œuvres. Avec la pyrale du buis est son papillon nocturne reconnaissable à ses ailes blanches bordées de marron qui se laisse attirer par la lumière et qui est diffèrent des autres papillons nocturnes présents en France.

                                           La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .                             La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .

    Ses petites chenilles représentent une réelle menace pour le buis car elles se nourrissent de ses feuilles allant jusqu'au desséchement de l'arbre. On reconnaît la chenille à sa couleur vert clair ornée de stries longitudinales vert foncé incrustées de verrues noires.

    La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .

    elle se nourrit des feuilles du buis . Elle ressemble beaucoup à la piéride du choux. Adulte,elle est donc un papillon nocturne de forme triangulaire, couleur blanc argenté bordé de noir, marron ,d’environ 30 à 40 mm d’envergure. Alors sachant que sa période de vol se fait vers les mois de Mai-Juin à Septembre . Il est sage de protéger ses buis soit par un voile soit par un traitement.

    La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .

    Pour cela dès les premières pousses apparaissent au printemps, il est recommandé d'inspecter le buis au moins une fois par semaine pour voir si aucune présence de cocons, oeufs ou de déjections signalant et confirmant la ponte et l'attaque de la ou des chenilles ou même déjà une présence.

    Il faut savoir que une grande majorité des espèces de papillons nocturnes de chez nous ne se nourrissent pas quand il sont à l'état d'adulte car il ne possèdent pas de trompe ou atrophiée. C'est pour cela que leur durée de vie se trouve limitée ainsi que leur temps de ponte . Pour le papillon nocturne de la pyrale de buis , il est butineur et se nourrit et dispose de beaucoup de temps de vie pour assurer plusieurs pontes énormes. Qui lui permet de ce reproduire quasiment toute l'année car celle-ci ne cesse, que quand le temps est vraiment froid. Son cycle d'œufs à œufs tout les deux mois entre 200 à 300 par ponte.Soit pratiquement non stop. Car ce ralentissement ou arrêt se situe de Novembre à Mars .   

       La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .       La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .       La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .        La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .

                                                           

    Mais il ne faut pas croire que en cette période de grand froid, le papillon va disparaître . Eh bien non , le rythme s'apaisse et une partie des chenilles de fin de cycle vont se tisser un cocon afin d'affronter le froid et partant de sa chrysalide pour éclore en Mars et poursuivre le mange dévastateur.

    La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .

    Solution pour pallier à cela tout d'abord comme cité , vérifier l'arbuste toutes les semaines dès la présence du feuillage de printemps. Si présence de cocons passer un bon coup de karcher . Si présence d'oeufs ou de jeunes chenilles . La seule solution passe par le traitement . Mais attention un produit biologique non nuisible pour l'environnement " Bacille de Thuringe " (au nom scientifique (Bacillus thuringiensis ssp kurstaki BT.)

    Attention ce produit n'est que efficace que sur les jeunes chenilles et pas sur les chenilles adultes. 

     

    La pyrale de buis , le fleau de l'art torpiaire .

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires
  •  

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    En mai fait ce qui te plait . Cela est beaucoup dire car on s'aperçois qu'il y n'a plus de saison . On passe du froid au chaud et inverse. Malgré que Avril nous tire sa révérence . Alors comme prévu ce trente Avril "lune montante " j'ai nettoyé et fait mes semis fleurs en parterres .

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    Mais pour ce  début de Mai, on nous annonce pour ce weekend des températures oscillant entre 9° et 10° . Alors avec ce temps variable , j'ai profité de ce jeudi de soleil pour faire un petit tour au jardin pour des menus travaux de saisons et quelques photos . Avec mon premier iris fleuri.

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    un petit mélange Oxalis deppei - Faux trèfle à quatre feuille et fleur bleue sauvage

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    ---

    un petit tour de jardin en ce début de mai 

    Un de mes ALTHÉA (HIBISCUS SYRIACUS)

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    Mon pied d'Acanthe ou plutôt "mes pieds"

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    une petite vue d'ensemble 

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    le pélargonium  de Madame après son rempotage

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    Mais attention les saints de glace ne sont pas passés " 11,12,13 St Mamert, Pancrace et Servais ne semblent en tous cas annoncer rien de bon.

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    un petit tour de jardin en ce début de mai

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique