• Le Gui de Noël et Saint Sylvestre , La tradition « le baiser sous le gui »

     

    Le gui, plante de tradition pour Noël et plus particulièrement le jour de la saint Sylvestre à Minuit.

    Le Gui de Noël et Saint Sylvestre , La tradition « le baiser sous le gui »

    Une légende dit que dans l'ancien temps, lorsque les ennemis se rencontraient sous du gui en forêt, ils devaient déposer leurs armes et observer une trêve jusqu'au petit matin. C'est de la que provient la tradition qui veut que l'on « s'embrasse sous une branche de gui ou bouquet de gui »  en chaque fin d'année , un symbole de prospérité et de longue vie et bonheur.

     

    Le Gui de Noël et Saint Sylvestre , La tradition « le baiser sous le gui »

    Le gui ou Gui-Viscum album est un arbrisseau de saison hivernale, qui était considéré chez les druides comme une plante sacrée, Il aurait eu la propriété de guérir certaines maladies et d'immuniser contre les poisons . Il vit en semi-parasite sur les arbres malingres et en mauvaise santé. Il s'accroche sur les branches d'arbre à l'aide de suçoirs qui traverse l'écorce et pompe la sève de l'arbre.

    Le Gui de Noël et Saint Sylvestre , La tradition « le baiser sous le gui »

    Le gui est symbole de l'immortalité, certainement du à sa couleur verte éternelle et à son développement rapide sur l'arbre par les graines qui sont décimées sur ses branches par les oiseaux comme la fauvette à tête noire ou la grive , lorsqu'elles mangent les baies blanches et rejettent les graines, qui dès qu'elles germent, elles émettent un suçoir et non des racines, qui transperce l'écorce et aspire la sève de l'arbre.

    La question réponse.........

    Pourquoi le gui reste il vert ?

    Le Gui de Noël et Saint Sylvestre , La tradition « le baiser sous le gui »

    C''est parce que ses feuilles, au lieu de tomber chaque Automne, tombent que tous les 18 mois.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • l'automne ,cette belle période ou la nature prend des allures de tableaux de Maîtres avec toutes ses belles couleurs,

                           jaune,rouge,orange ,marron,vert ..........

    Mais tout a une fin , car ces belles feuilles quittent l'arbre pour tomber au sol  et devenir une simple « feuille morte » 

    Mais qui dit feuilles mortes , dit pour certain jardinier du composte . Une solution toute trouvé pour assurer au mieux l'augmentation de son propre composte de jardin. Mais attention, toutes les feuilles ne sont pas bonnes à composter, car certaines sont à éviter pour des arbres qui ont été atteint de maladies ou même de parasites.

     

    Afin d'assurer un bon compostage, Il faut rassembler si possible les feuilles mortes en période humide. Ensuite soit on les met en tas dans un endroit au fond du jardin, soit on les met en fosse « trou réalisé en coin de jardin dans le sol à mi-ombre »

    Pour assurer la bonne décomposition du volume de feuilles mortes dans le temps ,il  faut d'abord l'arroser par couche avec du purin d'orties,qui va agir comme activeur "gratuit". Attention penser à remuer de temps à autre.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique