• Limousin- Oradour sur Glane " 70 ans" le devoir de mémoire pour plus jamais ça.......

     Alors que dans 50 jours sera commémoré les 70 ans du massacre d'Oradour sur Glane, la cicatrice reste intacte même après plusieurs visites. Seule l'érosion en traversant le village martyr, nous montre le temps écoulé qui nous s'épare de cet événement tragique de la seconde guerre mondiale . Un lieu qui suscite toujours autant d'intérêt de la part du visiteur ( jeune ou vieux ) pour essayer de comprendre pourquoi une telle atrocité a pu être commise après le passage par le centre de la mémoire .

    Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane

     Retour sur l'histoire : 

    Dans l'après midi du 10 Juin 1944 des soldats nazis de la division allemande « Das Reich » ont massacrés la population du petit village passible d'Oradour sur glane en Haute Vienne. 

    Alors que la seconde guerre mondiale touche à sa fin sur le sol Français, suite au débarquement des alliés sur les plages normandes. Le 6 juin 1944, appelée en renfort dans le nord du pays « la division allemande Das Reich » remonte depuis Montauban, ville situé dans le Tarn et Garonne. 

    Une des deux unités d'infanteries blindée « le régiment Waffen SS Der Führer » arrive dans le petit bourg d'Oradour sur glane situé à seulement 20 kilomètres de Limoges en Limousin. Aussitôt ils encerclent le village et rassemblent l'ensemble de la population sur la place principale du village. Puis la trient avec les femmes et enfants d'un côté et les hommes de l'autre. 

    Les hommes seront répartis dans différents lieux « granges, cours et remises et y seront exécutés à la mitrailleuse, puis achevés à l'aide de pistolet pour les survivant de ce massacre. Puis les corps sont recouverts de bottes de paille ou fagots sur lequel les SS y mettent le feu afin d'enlever toutes traces.

     

    Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane

     

    Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane

     Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane

     Puis les soldats nazis après avoir emmenés et enfermés les 247 femmes et les 207 enfants dans l'église. On installés une caisse contenant un gaz asphyxiant, commandée par des cordons-mèches, l'ensemble a explosé par erreur, une fumée noire et épaisse, suffocante sans dégage. Alors une fusillade a suivie sur les femmes et enfants dans l'église.Puis les soldats nazis jetèrent des fagots, de la paille, des chaises en pêle-mêle sur les corps qui gisent au sol,  puis ils y mirent le feu . Aujourd'hui encore on peut se rendre compte de la forte chaleur que ce brasier pouvait avoir en regardant le reste de la cloche fondue dans l'église. 

    Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane

      Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane

     Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane

     Une seule personne sortira vivante de l'église en s'échappant par la fenêtre centrale à l'arrière de l'autel, suite à l'explosion des vitraux, permettant ainsi aujourd'hui de pouvoir connaitre par son témoignage le déroulement de cette après midi macabre.

     Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane  Cette vidéo réalisée en 2012 par le Savoyard Pascal Lemoine, nous offre un autre regard sur le village martyr d'Oradour sur Glane, on y entend resurgir du passé le bruit des chenilles, tout comme le martellement des bottes allemandes et surtout les cris de femmes et d'enfants...... 

    De cette cruauté macabre, seul six habitants échappent du massacre qui a fait 642 victimes, hommes, femmes et enfants.

    Depuis 1999, ce village martyr est accouplé avec le centre de la mémoire « un mémorial ou musée » qui témoigne des atrocités commissent par les nazis au cours de la seconde guerre mondiale, un concept qui a pour vocation d'informer et d’œuvrer auprès du visiteur sur des documents recueillies pour que de tels événements ne se reproduisent plus jamais.

     

    Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane

     Limousin-le retour sur l'histoire, le souvenir - Oradour sur Glane

       Il ne faut jamais oublier pour que cela n'arrive plus jamais !




    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Marie-France
    Mardi 22 Avril 2014 à 18:00
    Je me souviens j'étais une petite fille quand je suis allée avec mes parents à Oradour sur Glane mais cela m'a marqué de voir toutes ces ruines. Puis quand j'ai su ce qu'il s'était passé j'en ai été trés touchée. Je me souviens que j'etais effrayée quand je marchais dans la ville d'Ouradour car je pensais que les bosch étaient encore là et qu'ils allaient nous tuer. Heureusement mes parents m'ont rassuré en me disant que la guerre était finie depuis 15ans(à l'époque). Bonne fin de journée.
    2
    Mardi 22 Avril 2014 à 20:25
    francinea

    bonsoir, il faut vraiment que j y aille, ça doit être assez émouvant de voir ça  bonne soirée bisous

    3
    Mercredi 23 Avril 2014 à 01:18
    Roguidine

    Bonsoir JM
    Il y a peu de temps que j'ai fait une page et vidéo, je crois, sur ce village martyr.

    Je connais très bien, y étant allée souvent.tu l'as fait à vélo ?

      La vidéo est très bien réalisée


    Bon mercredi ,         

    Roguidine

     

     

    4
    Mercredi 23 Avril 2014 à 14:08
    francinea

    bonjour, ce sont des temps pas si éloignés que ça, et quand on voit la montée de l islamisme en frnace, je me dis qu'on a du souci à se faire je te souhaite une bonne journée bisous

    5
    Mercredi 23 Avril 2014 à 21:25

    Bonsoir JM,

    Oui,une terrible tragédie,celle d' Oradour sur Glane.

    Nous avons visité,ce village déjà plusieurs fois,avec famille et amis.

    Chaque fois, celà me glace et j'en ai la chair de poule,en me promenant dans ces rues ou tout est arrivé.

    Pour moi,ce lieu est un immense génocide.

    Et, ne pas oublier.

    En Alsace, pour parler de la guerre,nous avons encore le camp de concentration du

    Strouthof,une autre horreur, en allant le visiter.

    J'y suis allée plusieurs fois et étant très jeune,j'y ai connu  tous les baraquements ,maintenant il n'en existe plus que deux,dont un renferme les lieux de tortures et d'exécutions,ainsi que le four crématoire. 

    Pour les autres baraquements,on n'en voit plus que les fondations.

    Amitiés JM Aimée

     

     

     

    6
    Vendredi 25 Avril 2014 à 06:49

    bonjour


    une époque terrible, qu'il ne faut pas oublier


    bon week end   bises Cathline



    mon dernier article  toutes les tulipes de mon jardin de cette saison

    7
    Vendredi 25 Avril 2014 à 09:30

    Bonjour jean marie,


    J'espère que tu vas bien


    Oui moi aussi j'ai un article sur Oradour, et oui c'est bien triste.


    Il ne faut pas oublier.


    Les souvenirs restent


    Tu as un très beau jardin, je te souhaite une bonne journée.


    Amitiés;

    8
    Samedi 26 Avril 2014 à 07:23

    J'y suis allée il y a 40 ans et j'en garde le souvenir d'une grande émotion.


    Après une semaine passée avec mes petites filles et un retour en Ile de France pour ramener les petites qui n'était pas prévu, je retrouve ma maison de Cergy avec plaisir mais du travail m'attend au jardin. Juste un petit coucou pour te remercier de ta fidélité en mon absence. Je reprends mes visites régulières dès lundi. Bon week-end.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :