•  

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Eh oui, l'hiver commence à pointer le bout de son nez le matin avec des gelées , mais l'automne coloré tient encore bon . Alors profitant d'une accalmie entre deux averses pour aller faire notre balade et profiter des dernières feuilles colorées restant encore accrochées aux branches.

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    et oui la commune s'agrandie un peut partout

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus              Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Du beau vert, les voilà orange

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

       la tempête à fait des dégats

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Mais on comptait faire cette balade sans pluie ,le ciel était menaçant

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    un joli tapis de feuilles  

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    On sait trompé,voilà la pluie

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Profitant d'un abri, nous avons pu poursuivre cette balade .

      Une balade encore aux couleurs automnales et plus           Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Mais comme dit si bien cette citation « Après la pluie (vient) le beau temps »

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Et faire sortir ce magnifique arc en ciel qui prend son départ au pied de l'hôpital de Limoges

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    Pour terminer son arc dans une commune voisine

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

    et égayer notre fin de balade.

    Une balade encore aux couleurs automnales et plus

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires
  • Si on parlé retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

     

    Aujourd'hui la retraite est un sujet qui fait débat, mais depuis longtemps déjà. Car celle-ci a connue bien des épisodes. C'est après la révolution de 1848 que déjà les fonctionnaires civils et militaires bénéficie d'une retraite « loi » sur les pensions civiles du 8 juin 1853.

    Si on parlé retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

    C'est Napoléon III qui généralise le régime par répartition toujours pour la fonction publique avec un âge normal de 60 ans à 55 ans pour les travaux pénibles .

    Mais après différents événements, celle-ci va disparaître, pourtant deux tentatives seront lançées une en 1910 avec un échec et une autre 1928 qui connaitra d'abord un refus de la part des agriculteurs, patronats, médecins et par certains du milieux ouvriers.

    Si on parlé retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

    Mais la crise de 1929 étant bien présente, c'est l'année suivante que la donne change .Les textes de 1929 sont alors modifiés et pour obliger les salariés dont les salaires ne dépassant pas les 15000 frs de cotiser au régime d'assurance vieillesse . Les VRP ,ils sont exclus de ce système. Ce régime sera mixte avec une gérance par capitalisation et répartition qui est géré par la Sécurité sociale, mais que celle-ci confie au choix de chaque assuré à l'organisme de son choix " caisses patronales,syndicats et mutuelles ". Les durées de cotisation étaient différentes. 5 ans pour une rente ,15 pour avoir une proportionnelle ou 30 ans pour avoir sa pension complète.. Le moyen de calcul était fait sur le salaire moyen de l'ensemble de sa carrière.

    Si on parlé retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

    Il faut attendre 1945 et Pierre Laroque pour la mise en place de la fameuse ordonnance de 1945 qui va mettre l'âge de la retraite à 65 ans et 55 ans pour régimes spéciaux. Dont les cheminots. Et déjà on voyait grand car au sortir de la guerre, on parlait de départ à 55 ans pour tous . Aujourd'hui, 74 ans après certains le peuvent et d'autres attendent . Les années s'écoulent et c'est en 1948 que des accords professionnels viendront permettre au non salarié d'obtenir un régime autonome d'assurance vieillesse et pour les commerçants et industriels, ils obtiennent une caisse de compensation . L'année 1949 " l'Ircantec  " va devenir la caisse de retraite pour le monde ouvrier appelé le Privé. Suivi de l'ordonnance de 1967 avec la création de la CNAV caisse nationale d'assurance Vieillesse. Nous poursuivons nos années pour nous arrêter en 1982 pour voir ce bouleversement que j'ai bien connu avec ce passage de 65 ans à 60 ans pour 37,5 ans de cotisation avec les régimes complémentaires qui emboitent le pas pour prendre les mêmes bases.

    Si on parlé retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

    Alors tout était calme, voilà qu'en 1993 la réforme d'Édouard vient remettre en cause et bien sur dans le privé . Les 37.5 ans sont à la trappe et passe à 40 ans et en plus le salaire moyen de référence qui était basé sur les 10 meilleurs de l'année passe avec un mode de calcule sur les 25 meilleures années et avec une indexation basée sur les prix et non plus sur le salaire.

    Voilà qu'arrive tranquillement 2009,, on nous parle des caisses vides ????  Alors on met en place une modification à égale partage entre Public et Privé . Avec la mise en place d'une cotisation trimestrielles en plus par an jusqu'en 2012, ainsi que l'alignement du service Public sur le régime général pour arriver aux 160 trimestres en 2008 . Et enfin une reconnaissance pour ceux qui on commencé jeune voir 14 à 17 ans avec un départ à 60 ans pour toucher la retraite, mais sous conditions . Elle s'appelle la retraite anticipée. En cette période l'histoire de la surcote ou décote était dans les cartons et aussi on parlé déjà de la possibilité de prolonger l'activité jusqu'à 70 ans. Comme aussi j'avais oublié,en 2007 d'un rapprochement sur la durée de cotisation du coté Service Public pour passer de 37,5 à 40 années de cotisations comme pour le Privé. Mais en fixant le salaire de référence basé sur les 6 derniers mois d'activité fait qui est resté. En 2013 ,lors de nouvelles réformes annoncées, les 6 mois étaient dans les cartons, afin d'être porté aux dix meilleures années . Mais fut abandonné. Mais les caisses étaient annoncées comme vides

    Si on parlait retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

    Aujourd'hui, quand je regarde et écoute calmement, je m'aperçois que depuis de nombreuses années, ce système ne peut pas durer car les caisses sont déjà passaient proches de la faillite . Que ce système est arrivé à bout de souffle car selon sa caisse de retraite ou chacune a son mode de calcul qui lui a été attribué où l'on constate que certaines professions se trouvent dans l'oubli alors que d'autre vive correctement . 

    Mais on a peut être aussi oublier cette loi de 2014 ou on a notamment retardée à 43 annuités pour la génération partant en 2035. Vous direz c'est dans 21 ans , je ne me sens pas concerné , mais une certaine jeunesse le sera. 

    Le calcul avec la méthode à points reste une solution égalitaire ou chacun se retrouve sur le même pied d'estale . Car comme il est annoncé 1 euros cotisé est égal un certains nombres de points et cela pour toutes professions. Une personne dont le salaire est de 1000 euros aura un nombre de point à l'équivalant , celle qui gagne le double aura ceux-ci doublé en points .

    Ayant vécu et combattu pour une retraite meilleure , je trouve ce principe ou l'égalité de base est identique , c'est sur que la retraite d'un ingénieur sera toujours supérieur à celle du petit ouvrier mais ils auront au moins la même base .

    Que reproche t'on à la retraite par points alors qu'elle est déjà utilisée dans le calcule de la retraite ICI

    Tous pour un , un pour tous

    Arrêtons ses genres de calcul de retraite

    Public: Une retraite à taux plein calculée sur les 6 derniers mois avec 75% du traitement Et comme inscrit dans la loi un taux de décote de 0,75 % et 1,25 % selon les statuts et les générations.

    Privé: Pour connaître la retraite à taux plein du régime général , il faut dans un premier temps, car la méthode en comporte deux . Tous d'abord , il faut déterminer " le salaire moyen " pour ensuite s'aligner sur la réforme Balladur et qui est de prendre les meilleures années de votre carrière de 40 à 45 ans

    Et sans compter les retraites de commerçants et les agriculteurs avec la retraite de compensation .

    Si on parlé retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

    Alors, il faut que cela change pour nos générations montantes, aujourd'hui, certains syndicats

    Si on parlait retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

    sont dépassés et le toujours dire " NOM " ne fait pas progresser. Car il faut évoluer et ne pas toujours être dans le négatif …… On n'est plus au temps de la vapeur et du charbon, mais on n'est à la période du numérique qui comme on ont le voit peut crée des emplois et aussi en briser.

    Je sais, je vais en vexer peut être certains, mais ce n'est pas une histoire politique ,

    Si on parlait retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

    mais plutôt une affaire sociale grave pour éviter la misère qui s'installe chaque mois au restos du cœur . Car touche une retraite dont le calcul doit être réformé au plus vite quoi qu'on en pense . 

      Si on parlé retraite …. car depuis Napoléon,elle fut souvent bouleversé mais sans tomber dans le partage et l'égalité

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    13 commentaires
  • Mon zygocactus en fleur, le petit bonheur d'un moment

    Lorsqu’on pense à la fête de Noël ,tout le monde pense au traditionnel sapin . Mais Il y a bien d'autres plantes qui peuvent marquer cette belle fête et festivité.

    Comme cette plante ravissante qui est originaire des Forêts tropicales d'Amérique du Sud où elle prend naissance dans le creux des arbres ou la matière organique se constitue . On l'appelle en botanie « Epiphyte » Son nom de Schlumgerra vient du botaniste Charles Lemaire en hommage à Fréderic Schumberger un collectionneur français de Cactée.

    Mon zygocactus en fleur, le petit bonheur d'un moment

    Ayant cette floraison dans la période de Noël ,il est donc appelé Cactus de Noël et parfois il porte aussi des noms bizarre comme celui-ci Zigocactus.

    Mon zygocactus en fleur, le petit bonheur d'un moment

    Mon zygocactus en fleur, le petit bonheur d'un moment

    Mon zygocactus en fleur, le petit bonheur d'un moment

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    19 commentaires
  •    Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés      Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés     

    Ce dimanche 1er Décembre était jour de Fête pour le 3ème âge , la municipalité les avait convié pour le second rendez-vous pour 2019 à sa salle de spectacle « 'Espace Confluences » pas pour un repas en commun , mais plutôt pour un spectacle de Cabaret avec une troupe de notre limousin Revue Prestiges de Sauviat sur Vige ou paillettes , plumes et somptueuses chorégraphies digne des grands cabarets de la Capitale étaient au menu

    Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

     

    Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

         Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés         Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

    Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

       Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés         Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

        Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés        Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

    Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

          Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés     Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

    Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

    Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

    Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

    Eh oui ,c'est fin de mes photos car nous se fut deux heures de ce spectacle  magnifique et de prise de photos souvenir . Car pour une troupe d'amateurs . Bravo !!!  se fut vraiment un spectacle grandiose de PRESTIGE .

    Condat sur Vienne : Cabaret, paillettes et plumes pour ses aînés

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    10 commentaires