• Miss Limousin 2013 aurait omis le réglement pour l'actualité des Médias

     

    Rien n'échappe vraiment à l'actualité des médias.Depuis cette après-midi une photo dîtes à scandale circule sur le web. Sur cette photo on voit une femme magnifique recouverte de chocolat sauf que voilà aujourd'hui elle est miss Limousin 2013.

     

    Miss Limousin 2013 aurait omis le réglement pour l'actualité des Médias

     

    Car cette photo était l'affiche officiel du Salon du chocolat de Limoges en 2011,une affiche publicitaire donc du travail d'artiste . Car à l'époque cette affiche n'avait pas généré de provocation à l'époque lors de son affichage dans les abris de bus de la Capitale qui aujourd'hui accueille l'élection de Miss France.

    Effectivement il y l'article 11 

    La Candidate certifie sur l'honneur n'avoir jamais posé ou s’être exhibée dans un état de nudité partielle ou totale ou dans des poses équivoques sexuellement suggestives ou avec connotation religieuse que la morale réprouve. La parution de telles photos dans tous médias, avant ou après son élection, motiverait la suspension ou le retrait immédiat de son titre quel que soit le millésime. Elle s’engage à se comporter en toutes circonstances et en tous lieux avec grâce, élégance et dignité, à ne pas fumer ni consommer de l’alcool ou des produits psychotropes lors de représentations publiques, à n’utiliser ni son titre, ni les attributs afférents à celui-ci (écharpes, couronne, etc.) à des fins de propagande ou militantisme politique, idéologique ou religieux. Le CMF sera seul juge des moments où les concurrentes devront porter ou retirer leurs écharpes.

    Ici, le travail de l'artiste qui a enrobé de chocolat ce bute de femme posant de dos sur une affiche.Aucune ressemblance avec un nu.

    Chacun s'en fera sa propre idée ?

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

     

    La commune de Mortemart remporte le premier prix du mécénat populaire 2012

    Aujourd'hui ,comme prévu à l'occasion du salon des maires à Paris . Madame le Maire de Mortemart va recevoir le premier prix du mécénat populaire 2012. Ce prix lui sera remis par la Fondation du Patrimoine, il vient récompense les nombreux dons destinés pour la sauvegarde de sa célèbre hall des marchés qui est en péril.

    Car comme chaque année trois maîtres d'ouvrages sont récompensés pour avoir suscité une mobilisation exemplaire en faveur d'un projet de sauvegarde de leur patrimoine de commune.

    Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

      

      

      

    Mortemart est aussi classé parmi les plus beaux villages de France. Un village fort de son château de pierre datant de l'an 995 ainsi que ses trois monastères les Augustins, les Carmes et les Chartreux datant quand à eux de l'an 1330.

     

    Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

     

    Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

    Le monastère des Carmes

    Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

     

    Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

    la poste et son clocheton

    Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

    Une grosse bâtisse

    Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

    Le café du village

    Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

    Ancienne maison et sa tourelle

    Limousin:Salon des Maires à Paris, le village de Mortemart reçoit le 1er prix du mécénat populaire 2012

    A visiter, ce village le mérite...........

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Collonges la Rouge : un magnifique village de gré rouge de l'épopée gallo-romaine

     

    Collonges la Rouge ,un petit village de gré rouge situé en région Limousine dans le département de la Corrèze au pays de la Vicomté de Turenne.

     

    Collonges la Rouge : un magnifique village de gré rouge de l'épopée gallo-romaine

    Ce village à allure médiévale et fortifié. Construit avec les pierres de la région. Un gré rouge et rose en provenance d'un lieu tout proche du village " le massif de l'Habitarelle ".

     

    Collonges la Rouge : un magnifique village de gré rouge de l'épopée gallo-romaine

    Il fut une ancienne étape pour les pèlerins de « Saint Jacques de Compostelle »

    La cité a été plutôt du style aristocrate comme en témoigne tous ses blasons,ses castels,ses tours ou même ses échauguettes. 

    Collonges la Rouge : un magnifique village de gré rouge de l'épopée gallo-romaine

    Son enceinte a conservé les portes par laquelle les marchandises transitaient pendant l'époque. « Vicomté »

     

    Collonges la Rouge : un magnifique village de gré rouge de l'épopée gallo-romaine

    Aujourd'hui encore ,ce petit village de 426 habitants semble être figé sur cette époque lointaine .

    Collonges la Rouge : un magnifique village de gré rouge de l'épopée gallo-romaine

     Classé depuis 1942 comme le 1er des plus beaux villages de France .

    « un paysage de carte postale » 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

    Depuis pas mal de décennies, le châtaignier est l'arbre symbole de la région du Limousin. Et cela pour deux raisons majeurs.

    La première est pour son fruit dont la relance est actuellement en pleine expansion pour les années à venir . Ce fruit « la châtaigne » qui fut l'essentiel par le passé pour les repas de nos familles limousines sur une période allant d'Octobre à fin Mars. Aujourd'hui encore elle est employé sous différentes recettes ,elle fait encore parti de notre quotidien,surtout l'occasion de Noël avec « la dinde ou chapon aux marrons »

     

    Le limousin: le métier de feuillardier est une longue histoire 

    Pour la deuxième, il nous faut remonter en 1850 , pour voir cet arbre exploité dans un premier temps pour faire du charbon de bois afin d'alimenter les forges. Alors le métier de « Feuillardier »  prenait naissance. Durant les années entre 1880 et 1930, l'activité aurait été la plus propice . Aujourd'hui, cette profession reste toujours d'actualité dans notre Limousin et ses frontières.

    Durant ses époques le métier de feuillardier avait pour travail d'exploiter tout seul une parcelle de taillis de châtaigniers qu'avait acheté un marchand de bois .

    Le limousin: le métier de feuillardier est une longue histoire

     

    Alors, le feuillardier avait pour premier rôle d'établir son lieu de travail en abattant quelques barres de châtaigniers, mais avec soins.

    Ensuite ,il construisait sa cabane (ou l'atelier) dont les dimensions étaient de 2 mètres de hauteur sur une longueur d'environ quatre mètres et une largeur de 2,50 à 3 mètres selon son goût. Cette construction s'effectuait par plusieurs étapes. Elle ne prenait forme qu'au fil du temps et surtout de son travail. Alors cet édifice débutait par une charpente de forme de dôme ,arrondi suite à la souplesse du bois. Étant prévu comme atelier de travail , un banc de travail y sera rapidement installé en intérieur afin de pouvoir rapidement commencer vraiment le travail.

    Le feuillardier pouvait alors vraiment exercer son métier. Il pouvait poursuivre le travail de coupe des grandes barres droites de châtaigniers autour de sa cabane . Un travail trés rude en période de pluie et du froid d'hiver .   

    Malgré ce labeur difficile en extérieur ,il avait son travail sous sa cabane qui consistait selon la demande à fabriquer des cercles de barriques , des lattes, des piquets , des échalas pour le bâtiment . 

    Alors au fur et à mesure de ses travaux, le feuillardier devait nettoyer les copeaux fabriqués au cours de sa réalisation . Ceux-ci étaient posés sur la charpente sur une épaisseur de 15 centimètres ,afin de s'assurer d'une bonne étanchéité contre la pluie et surtout la neige. Car cette cabane une fois achevée , allait devoir servir à deux fonctions . Une pour sa fonction initiale l'atelier de travail, mais comme trés souvent trop loin du lieu d'habitation ,elle devait servir de lieu de vie et de repas .

    Le limousin: le métier de feuillardier est une longue histoire

     

    Types de fabrications .

    les lattes

    Le limousin: le métier de feuillardier est une longue histoire

     

    Les piquets

    Le limousin: le métier de feuillardier est une longue histoire

     

    Les échalas

    Le limousin: le métier de feuillardier est une longue histoire

     

    Le feuillard , partie constituant le dossier du fauteuil 

    Le limousin: le métier de feuillardier est une longue histoire

     

    Aujourd'hui encore au XXe siècle , la culture du châtaignier perdure dans notre limousin et Le Périgord ou il reste encore roi ,avec une prédominance qui s'affirme aux fils des années avec sa châtaigne ou marron. Quand à la profession de feuillardier ,elle est toujours présente en Haute-Vienne et Dordogne .

    Mais dites donc , ce métier n'est point dans le dictionnaire ? Et pourtant ce métier existe encore actuellement . Alors l'histoire raconte que durant la période du XVIIIè siècle ,des périgourdins qui fabriqués des piquets pour la vignes appelé « carassonne »seraient venus en Limousin pour chercher du châtaignier pour son bois plus souple et plus facile à fendre et à travailler. Depuis ce jour le métier n'a cessé de perdurer. Mais n'est toujours non cité dans les dictionnaires.

     Le limousin: le métier de feuillardier est une longue histoire

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

     

    Les bords de Vienne est un lieu incontournable de LIMOGES pour ses promeneurs et ses adeptes du sport. 

    Ces bords de Vienne sont aménagés sur plusieurs kilomètres sur ce parcours l'accès direct aux vieux quartiers des ponts 

    Un ancien séchoir

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

     

    les habitués "les canards"

     

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

     

    Le pont Saint Etienne

     

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

     

    Une vue en fond les vieux quartiers ponticaux

     

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

       

    Mais également ses hauts murs remparts 

     

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

      

    Ses voies d'accès vers la cathédrale et ses vieux quartiers de la cité

     

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

    Sa cathédrale

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

     

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

     Le quartier de la basse cité

     

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

    LIMOGES, en suivant ses bords de Vienne

    Photos 2010: tous droits réservés©

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique